d'alfabia

d'alfabia Saluki

Saluki

Je n'élève plus.

Je n'élève plus.

Je garde ce site en hommage à mes salukis et à mon élevage

Un peu d'histoire ...


Quelques mots sur moi ... Je suis née en 1952 dans les Ardennes belges et j'ai toujours été entourée de nombreux animaux, mes grands-parents avaient une ferme et dès que j'ai pu marcher, mon grand-père m'a posée sur ses chevaux et mon amour pour les animaux n'a cessé de grandir.
J’ai eu la chance de vivre à une époque où les enfants vivaient près de la nature et des animaux et pour qui le lait ne venait pas dans une boîte en carton.


J'ai même encore connu des chiens de trait - qui sont interdits maintenant - mais qui étaient pour la plupart des animaux bien soignés et considérés par leur maître même s'ils logeaient dans une étable auprès des vaches. Cela n'est-il pas mieux pour un chien que d'être renfermé à vie dans une pièce à l'air conditionné pour ne pas perdre ses poils soyeux, roulés dans des papillotes et parfumés comme une cocotte ?


J'adore tous les êtres vivants aussi bien plantes que les animaux du plus petit au plus grand. La nature nous apprend si bien la vie, pourquoi ne pas cesser d'intervenir intempestivement ?


Mes animaux préférés ont toujours été les chevaux et les chiens. 


 J'ai pratiqué l'équitation jusqu'à mon mariage et j'ai du arrêter par manque de temps, je travaille comme secrétaire dans une importante société d'assurances et le soir, j'avais mes travaux ménagés.
J'ai eu mon premier chien de race avec pedigree à l'âge de 13 ans (une chienne schnauzer naine noire du nom de Pompon), je l'ai présentée en exposition avec succès et depuis, le virus des shows canins ne m'a plus quitté.
Quand je présentais ma chienne schnauzer, j'ai de suite été intéressée par le groupe 10 des lévriers, des chiens superbes, restés tels que la nature les a creés depuis des siècles et puis cette noble prestance, ses allures vives et relevées me rappelant les chevaux, je me suis jurée que dès que je pourrai, j'aurais des lévriers.
Le Saluki avec son passé prestigieux, ses yeux de biche et son caractère de chasseur sous sa langueur orientale m'a tout de suite conquise.